Et qu'importe et pourquoi les raisons

Publié le par Brigit Brod

 

 

Je me permets de reprendre un poëme que MTSA a mis sur son blog, ce matin

 

Et qu'importent et les pourquoi et les raisons

 

 
Et qu'importent et les pourquoi et les raisons
Et qui nous fûmes et qui nous sommes :
Tout doute est mort, en ce jardin de floraisons
Qui s'ouvre en nous et hors de nous, si loin des hommes.

Je ne raisonne pas, et ne veux pas savoir
Et rien ne troublera ce qui n'est que mystère
Et qu'élans doux et que ferveur involontaire
Et que tranquille essor vers nos parvis d'espoir.

Je te sens claire, avant de te comprendre telle ;
Et c'est ma joie, infiniment,
De m'éprouver si doucement aimant
Sans demander pourquoi ta voix m'appelle.

Soyons simples et bons - et que le jour
Nous soit tendresse et lumière servies,
Et laissons dire que la vie
N'est point faite pour un pareil amour.

Émile VERHAEREN   (1855-1916) in "Les Heures Claires".

 

J'ai toujours beaucoup aimé les poëmes d'Emile VERHAEREN. Avec des mots simples, il sait faire passer un message et nous émouvoir.

 

Ce soir, nous sommes à 697 commentaires.

 

MERCI DE ME LAISSER UN COMMENTAIRE et n'oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter, si cela n'est pas déjà fait.

 

Bizzzzz                 Brigitte

 

Publié dans GENERAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B


Quand j'étais à l'école, on apprenait souvent des récitations de ce poète



Répondre
V


Voilà un très joli texte!



Répondre